You are currently viewing Jouer du Blues au piano de A à Z : le guide complet

Jouer du Blues au piano de A à Z : le guide complet

Partager

Version vidéo de l’article :

Vous rêvez d’interpréter vos propres blues ?

Vous voulez improviser et vous éclater sur cette musique ?

Je vais tout vous expliquer ici, vous aurez les armes pour construire vos Blues de A à Z, et pour démarrer vos improvisations.

Je vous ai même préparé un PDF récapitulatif, je vous indiquerai comment le télécharger.

Nous allons TOUT évoquer : les rythmes, les mesures, la grille, les turnarounds, le quick change, l’intro, la fin, l’improvisation et j’en passe. En fait, tout ce qu’il faut pour vous faire plaisir !

Pour la petite histoire, c’est le premier style que j’ai abordé après la musique classique. Je voulais absolument avoir ce groove et improviser.

À l’époque, j’avais 16 ou 17 ans, ça commence à dater ! Il n’y avait pas de tuto YouTube ni d’Amazon. Nous étions donc allés au magasin de musique sur Dunkerque, et je suis tombé sur le seul livre du Blues qu’ils avaient.

C’était un livre qui paraissait déjà vieux à l’époque. Il y avait même des disques vinyles souples accrochés à l’intérieur, ça donne une idée de l’âge… Et évidemment, tout écrit en anglais !

Je m’y suis mis, et je vous rassure : il ne faut pas forcément longtemps pour jouer vos premiers Blues.

Cette musique m’a énormément apporté, et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Elle représente pour moi la liberté de jeu, l’expression et le partage. On joue vraiment avec son cœur.

Vous pensez peut-être que c’est forcément une musique triste ?

Hé bien non !

Prenez certains Blues très rythmés, par exemple ceux des Blues Brothers, c’est loin d’être triste ! Même si les origines le sont…

Il existe même une citation : « la différence entre le Blues et le Gospel, c’est qu’on dit Hallelujah à la place de I’ve got the Blues ».

Avant de construire vos Blues, vous devez ABSOLUMENT avoir en tête quelques précisions rythmiques.

Rythme et mesure

Nous utiliserons une mesure ternaire en 12/8. Si ce n’est pas clair pour vous, je vous renvoie à la vidéo sur les mesures ici, et à l’article sur binaire et ternaire ici.

Vous voyez pourquoi j’aborde le Blues seulement maintenant. Je voulais auparavant étudier toutes les notions au préalable pour être cohérent dans la démarche.

Pour simplifier cette mesure en 12/8, je ne vais pas compter 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12. Nous allons plutôt utiliser une technique de batteur, en comptant 1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis. Cela fait appel à la correspondance avec 4/4.

Pas de panique, vous verrez que ce n’est pas si compliqué en pratique !

Autre élément important : en Blues on marque le 2 et le 4. Vous voyez ici l’un des intérêts à utiliser les « et-puis ».

Comptons donc ensemble en tapant dans les mains, en marquant le 2 et le 4.

1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis

Enfin, dernier élément rythmique, on utilisera majoritairement le rythme noire-croche :

Et là, vous voyez encore un intérêt à compter avec le « et-puis », car les notes tombent sur le numéro et sur le « puis ».

Passons à un petit exercice afin d’être bien au point là-dessus : tapez sur dans vos mains en comptant tout haut (vidéo à 4’07) :

1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis

Enfin, pour que tout soit clair pour vous, on va ajouter les temps forts déjà vus en insistant sur le 2 et le 4 dans vos mains.

1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis

Entraînez-vous si nécessaire, car il faut absolument que vous soyez au point rythmiquement, sinon vos Blues seront forcément tordus.

Voyons maintenant les accords que vous utiliserez : les accords de septième…

Les accords de septième

Je ne vais pas m’attarder longtemps là-dessus car nous l’avons déjà étudié dans cet article ici.

Mais comme je vous ai promis que nous verrions tout de A à Z, je vous donne les 3 accords de septième que nous utiliserons dans la suite de cet article.

Voici donc le Do7, le Fa7 et le Sol7.

Nous verrons tout-à-l’heure comment les utiliser.

Passons maintenant au vif du sujet : la structure et la grille traditionnelle…

Nous avons vu les rythmes, les accords et les mesures, vous avez donc tout ce qu’il faut pour aborder la grille traditionnelle du Blues, à savoir les fameuses 12 mesures :

Petite précision : tous les accords sont des accords de septième.

Cette grille est celle avec les degrés, donc utilisable dans toutes les tonalités. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les degrés, je vous renvoie à cet article ici. Sinon, ce n’est pas grave, car je vais vous la donner en Do. Bien entendu, chaque case correspond à une mesure.

Vous constatez qu’on utilise uniquement le I, le IV et le V. Ce sont les fameux 3 accords du Blues.

Prenons maintenant cette même grille mais en Do :

Maintenant, on va tout décortiquer car c’est vraiment le point de départ.

Que ce soit sur la grille avec les degrés ou celle en Do, nous pouvons trouver différentes parties :

Ou si vous préférez en Do :

Vous avez la trame principale, le quick change, le turnaround et la fin.

Rassurez-vous, je vais vous expliquer chaque partie, et vous verrez comment elles vous aideront à progresser en Blues.

J’aime comparer la démarche Blues à un puzzle.

Représentez-vous la grille comme étant la trame de ce puzzle.

Le principe est simple : pour chaque accord, vous mettez une main gauche et une main droite à la manière d’un puzzle :

Vous pouvez choisir une pièce parmi plusieurs pièces de main gauche, et même chose pour la main droite, car il existe une multitude de pièces.

De plus, vous pouvez combiner les pièces main gauche et main droite comme vous voulez, ce qui rend les possibilités infinies !

Finalement, pour diversifier votre jeu, il vous de nouvelles pièces.

Je vais vous en donner quelques-unes ici pour commencer.

Nous allons maintenant utiliser le vocabulaire traditionnel. La pièce main gauche s’appelle une basse, et la pièce main droite un plan. Un plan est un mini-thème qu’on peut appliquer à un accord.

Vous allez donc jouer des plans de main droite avec une basse à la main gauche.

Pas d’inquiétude car nous allons prendre un exemple concret.

Vous jouerez cette grille en boucle, autant de fois que vous le désirez.

À force, vous la connaîtrez par cœur. Elle deviendra même un réflexe pour vous.

Pour y arriver, comme d’habitude, il faut pratiquer le plus régulièrement possible.

Commençons par la partie principale.

Avant de la jouer, vous voyez dans la deuxième mesure la mention ” I (ou IV) “, c’est-à-dire ” Do7 (ou Fa7) ” dans notre exemple.

Il s’agit d’un quick change. Vous pouvez choisir de jouer le IV, c’est-à-dire le Fa7, ou non, c’est vous qui voyez !

Je vous conseille peut-être de commencer sans, et de l’ajouter quand vous maîtriserez la grille. Pour le suite de nos explications, je ne le jouerai pas afin d’éviter les confusions.

Vous allez commencer par jouer uniquement les accords. Ainsi, petit-à-petit, vous familiariserez votre oreille à la grille.

Et l’astuce pour bien être en rythme, c’est de compter ! Je sais que vous n’aimez pas, mais c’est efficace ! Démo en vidéo à 10’00.

La basse à la main gauche

Je vais vous donner une basse main gauche. Voici certainement la main gauche Blues la plus connue au piano :

On va maintenant jouer ce motif sur toute la grille :

Voici la version avec quick change si cela vous intéresse :

Voici quelques conseils pour l’interprétation :

  1. Apprenez à bien balancer, en utilisant ce que nous avons vu rythmiquement au début de cet article.
  2. Jouez avec la souplesse du poignet. S’il est trop rigide, le résultat sera robotique.
  3. Sur cette main gauche écrite en Do, vous avez un do pour note la plus grave. Pour jouer le motif sur les accords de Fa et de Sol, vous décalez la position en mettant respectivement un fa et un sol à la note la plus grave.

Voyons maintenant…

La main droite

Comme vous êtes sympa, je vais vous en donner plusieurs.

Les accords plaqués

Commençons par jouer des accords plaqués. Nous avons déjà vu ces accords de Do7, Fa7 et Sol7, mais nous allons les placer sur les “puis”. Vous vous souvenez ? Je vous avais dit qu’on comptait 1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis.

Donc, à chaque “puis”, vous jouez votre accord à la main droite (vidéo à 20’20).

Maintenant, assemblez votre puzzle en synchronisant vos 2 mains. Pour vous aider : votre croche main gauche tombe sur l’accord de la main droite.

Surtout, il faut que votre main droite soit également souple au niveau du poignet.

Les accords renversés

Un variante de l’exercice précédent consiste à utiliser les renversements. En fait, il s’agit de jouer les notes de l’accord dans des positions différentes, ou dans des ordres différents si vous préférez.

Vous allez voir que l’un des intérêts de ces positions est de faciliter les déplacements.

Je vous conseille de travailler toutes les positions et tous les enchaînements possible. Vous maîtriserez beaucoup mieux votre clavier grâce à cela (voir vidéo à 21’05).

Un plan célèbre

Je vais vous montrer maintenant un plan super connu.

Voici ce motif :

Vous constatez que nous retrouvons l’accord de Do7 dans ce plan. Pour changer d’accord en Fa7 et Sol7, il vous suffit encore une fois de décaler la position. Et comme je suis sympa, je vous les donne si c’est compliqué pour vous :

Vous jouerez un accord sur chaque croche. Voici le principe :

  • vous avez des séries de 3,
  • le premier accord est mineur,
  • les 2 suivants sont majeurs.

Conseils d’interprétation :

  • Pour l’accord mineur, on joue la deuxième note de l’accord 1/2 Ton en dessous. Pas de panique : il s’agit du mi bémol pour l’accord de Do7, du la bémol pour l’accord de Fa7, et du si bémol pour l’accord de Sol7,
  • Encore une fois, balancez avec souplesse. Travaillez en comptant 1-et-puis-2-et-puis-3-et-puis-4-et-puis.
  • Bien marquer la première croche de chaque série de 3.

Pour vous aider à synchroniser vos mains : votre main gauche tombe sur la première et la troisième croche de la main droite.

Vous trouverez tout cela en vidéo à 28’40.

Vous voulez varier votre jeu ?

Il vous suffit de changer de main gauche et de main droite. Il en existe une multitude. Elles n’ont de limites qu’à l’imagination.

Vous pouvez en trouver par l’écoute, sur partitions, ou bien dans ma formation où j’en propose la blinde (je ferme la parenthèse d’auto-promotion).

Vous voulez d’autres plans ici et maintenant ?

Vous pouvez par exemple utiliser le principe du dernier plan de main droite en utilisant les renversements.

Il y a également un article que vous trouverez ici.Voilà pour la partie principale. Passons maintenant au…

Turnaround

Voyons donc le turnaround !

À la fin de la grille, vous voyez ” I (ou V) “, ou bien ” Do7 (ou Sol 7) ” dans notre exemple.

Voici donc la raison :

  • soit vous finissez le morceau et dans ce cas vous faites un premier degré (c’est-à-dire un Do7 dans notre exemple),
  • soit vous voulez recommencer un tour de grille et vous faites un Ve degré (un Sol7 dans notre exemple).

C’est cela qu’on appelle un turnaround.

Petite précision : le Ve degré (c’est-à-dire ici le Sol7) peut commencer à différents endroits de la mesure.

Cela dépend du plan que vous utilisez.

Bien entendu, je vous en donne un (voir vidéo à 33’47) :

Quand on l’écoute, on sent bien qu’il faut recommencer la grille, la pompe est réamorcée.

Petite précision : l’accord de main droite au début de la mesure est mis à titre indicatif. En fait, vous jouez la position de Do7 que vous voulez pour être cohérent avec ce qui précède. Vous n’êtes même pas obligé de le jouer !

Nous avons vu :

  • comment jouer la grille,
  • le turnaround pour recommencer.

Voyons maintenant comment finir tout cela !

This is the end, my only friend, The end (pour les connaisseurs)

Dernière pièce du puzzle.

Pour finir votre Blues, je vous donne ici un plan de fin :

Juste avant l’accord de Do7 final, nous allons jouer l’accord 1/2 Ton en-dessous. Il s’agit du Si7 (voir vidéo à 37’00).

En jouant ceci, on comprend tout de suite que le morceau est terminé.

Encore une fois, le premier accord main droite est mis ici à titre indicatif et peut être modifié ou supprimé.

Maintenant, au risque de vous surprendre, finissons par :

L’introduction

Mais pourquoi finir par le début ? Pourquoi parler de l’introduction en dernier ?

Tout simplement parce que vous pouvez commencer par jouer un turnaround.

Une seconde possibilité consiste à jouer en intro la grille à partir de la 9e mesure, c’est-à-dire celle avec le Ve degré (le Sol7 dans notre exemple).

Vous comprenez ? On a déjà tout vu !

Vous savez que le Blues est une musique improvisée. Mais vous vous demandez certainement COMMENT IMPROVISER ?

Hé bien, allons-y !

Improviser avec des plans et gammes

Vous vous posez certainement cette question, d’autant plus que j’en ai parlé en introduction.

Pour improviser, vous pouvez tout d’abord varier vos plans de main droite. Donc plus vous en connaissez, plus vous aurez de possibilités.

Vous pouvez aussi utiliser des gammes. Et le plus simple est certainement d’utiliser la gamme Blues.

Pour les puristes et amateurs de théorie, on la forme en ajoutant la blue note n°5 à la gamme pentatonique mineure.

Pour les autres, la voici :

Je vous donne 2 manières de l’utiliser :

  • Soit vous utilisez la gamme de Do blues sur le Do7, la gamme de Fa blues sur le Fa7, et la gamme de Sol blues sur le Sol7.

Pour vous aider, je vous les donne :

  • Soit vous restez sur la gamme de Do blues sur tous les accords. C’est plus simple, et ça fonctionne !!!

Déjà avec tout ça, vous avez très largement de quoi vous exprimer !

Commencez au plus simple, et développez votre jeu petit-à-petit. Vous verrez qu’à force l’improvisation devient naturelle, et qu’on ne peut plus s’en passer.

Le récap’

Nous avons vu ici comment former vos Blues.

Évidemment, il est possible d’aller beaucoup, beaucoup plus loin, comme dans ma formation par exemple.

On y passe en revu tous les éléments en donnant énormément de possibilités, des applications pratiques, une centaine d’accompagnements et playbacks, des variantes de grilles, différentes rythmiques, d’autres gammes, travail dans toutes les tonalités, et j’en passe.

Ici, même si le contenu était très dense, nous n’avons que survolé les choses.

Je vous donne également de très nombreuses pièces de main gauche et de main droite pour démultiplier votre jeu.

Je vous avais parlé d’un PDF récapitulatif à télécharger. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Vous voulez aller plus loin ?

Inscrivez-vous sur ce site, et vous serez averti de la prochaine ouverture de la formation.

Surveillez votre boîte mail !

Partager

Cet article a 4 commentaires

  1. Hervé

    Merci Ludo, je viens juste de commencer l’apprentissage du blues et ton cours est vraiment intéressant et très clair. Bonne année musicale à toi aussi et à bientôt pour de nouveaux cours.

    1. Ludomus

      Bonjour,
      Le Blues est une musique super intéressante à jouer au piano. Merci beaucoup pour le compliment, cela me fait très plaisir. Je suis content de partager ce style que j’affectionne particulièrement.
      À bientôt et merci pour le commentaire !

  2. JeanLuc

    Merci Ludovic pour tout ce travail très utile au débutant que je suis

    1. Ludomus

      Bonjour,
      Je suis content que cela vous soit utile.
      À bientôt !

Laisser un commentaire