Les fous du piano

Les accords de 7e

Partager

Version vidéo de l’article :

Vous tournez un peu en rond avec les accords parfaits ?

Vous voulez ajouter de temps-en-temps des sonorités un peu différentes ?

La suite logique est d’apprendre les accords de 7e.

Vous verrez que ces accords enrichiront vraiment votre jeu, et qu’ils vous ouvriront les portes d’autres styles de musique, comme le blues par exemple.

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il y a 2 types d’accords de 7e. Vous avez les accords de 7e majeure et mineure.

7e majeure

Commençons par les accords de 7e majeure. Ils s’écrivent 7M ou M7. Prenons par exemple l’accord de Do M7 (ou C M7).

Pour le former, prenons d’abord l’accord de Do majeur traditionnel. Il se compose des notes do-mi-sol :

Nous allons ajouter une quatrième note. L’intervalle, comme son nom l’indique est une septième. Comptons donc 7 notes à partir du do : nous arrivons sur un si.

Voici l’accord formé (vidéo à 1’30) :

Vous entendez tout de suite l’apport de cette note. Elle donne une coloration complètement différente.

Petite astuce : pour vous simplifier la vie, je vous conseille de ne pas compter 7 notes à chaque fois pour retrouver votre 7e. Vous jouez votre accord parfait en doublant la première note fondamentale. Cela vous donne do-mi-sol-do, et vous baissez la dernière note d’un demi ton.

Cela va bien plus vite !

Bien entendu, comme pour les autres accords, vous pouvez utiliser des renversements en changeant votre point de départ :

Alerte confusion : quand on parle d’un accord de 7e majeure, c’est effectivement la 7e qui est majeure, et non la tierce. Il existe donc des accords mineurs, mais avec 7e majeure !

Par exemple :

Do m 7M (Cm7M)

Dans cet exemple, la 7e est bien majeure car vous retrouvez la note Si. Par contre, la tierce est mineure puisque vous avez un mib.

Vous voyez que tout est possible, et qu’on aurait vite fait de se tromper.

7e mineure

Voyons maintenant l’accord de 7e mineure.

Il s’écrit tout simplement avec un 7. Il n’y a donc aucune nomenclature particulière pour le 7. Prenons comme exemple l’accord de Do 7 (ou C7).

La procédure de formation de l’accord est identique au précédent, mais on baissera la note d’un ton au lieu d’un demi-ton.

Vous vous retrouvez donc avec un sib dans notre exemple.

Et là, vous entendez des sonorités très familières et vous sentez certainement le potentiel de ces accords. Ils sont par exemple utilisés dans la musique blues.

Mais avant d’en arriver là, vous devez quand même connaître un petit élément de théorie.

Les accords de 7, comme Do7, sont souvent utilisés sur le Ve degré. Si vous avez un trou de mémoire concernant les degrés, je vous renvoie à l’article qui leur est consacrée ici.

Si vous êtes en tonalité de Do majeur, votre Ve degré sera l’accord de Sol. Vous pouvez y ajouter une 7e, cela accentuera sa position si vous l’enchaînez au Do.

Cela donne ceci :

Dans ce cas, l’accord de 7e sera appelé 7e de dominante. En effet, pour rappel, le degré V est aussi appelé dominante.

Une des règles classiques veut que la 7e se résout sur la tierce de l’accord fondamental.

Cela paraît peut-être compliqué dit comme ça, mais écoutez l’enchaînement Sol7 – Do et je vous explique ça dans la vidéo à 5’58 :

[partition sol7/do + vidéo. (idem) mais insister sur le fa et le mi]

On entend bien que la note fa doit se résoudre sur un mi.

Je ferme la petite parenthèse théorique.

Passons au Blues ! Je vous rappelle la grille traditionnelle du blues :

Je vous la donne en tonalité de Do, ce sera peut-être plus facile :

Vous pouvez tout jouer avec des accords de 7e !

Voici ce que cela donne dans la vidéo à 8’20.

Et si vous aimez ce genre de musique, les accords de 7e sont vraiment incontournables.

Je pense que vous avez tout ce qu’il vous faut pour bien commencer avec les accords de 7e.

Ils demanderont quand même un petit effort technique puisque vous allez devoir jouer des accords de 4 notes, et cela demande un écartement plus conséquent des doigts.

Si ces écartements ou les enchaînements sont trop compliqués, pensez à utiliser les renversements.

Une dernière chose à savoir, c’est que nous avons construit des accords de 7e à partir d’accords majeurs ou mineurs, mais d’autres types d’accords peuvent avoir une septième. Par exemple, vous pouvez en ajouter une à un accord diminué.

Vous voulez un document PDF avec tous les accords de 7e ?

Cela tombe bien ! Car les accords de 7e mineure sont justement inclus dans le bonus téléchargeable gratuitement pour les inscrits sur le site. Vous trouverez le formulaire d’inscription ci-contre.

Pour les accords de 7e majeure, il vous suffira d’ajouter 1/2 ton à la septième mineure.

Alors, elle n’est pas belle la vie ?

Maintenant, à vous de jouer !

N’hésitez pas à construire ces accords de 7e, à les jouer et à les enchaîner. Vous allez donner de nouvelles couleurs à votre musique.

Quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer !

Bon courage.

Partager
4

Commentaires

  1. Jeannot (nonisax)  février 1, 2020

    Bonjours super ta video mrci ❤j’adore

    répondre
    • Ludomus  février 1, 2020

      Bonjour,
      Super ! Merci beaucoup.
      À bientôt

      répondre
  2. Annie  février 2, 2020

    Bonjour
    Merci beaucoup pour la vidéo et l’article qui sont plus accessibles que le cours que j’ai eu sur ce sujet .
    A bient^to

    répondre
    • Ludomus  février 2, 2020

      Bonjour,
      Merci beaucoup !
      J’essaie effectivement de rendre les notions les plus simples possibles.
      Afin de bien les assimiler, le mieux est de mettre en pratique le plus rapidement possible.
      À bientôt !

      répondre

Ajouter un commentaire


Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion