Les fous du piano

Comment changer la tonalité d’un morceau ? Tout sur la transposition

Partager

Version vidéo de l’article :

Dis, ça serait bien de tout monter d’un Ton !

Peut-être que vous avez déjà entendu cette phrase.

Dans ce cas, il vous faudra faire ce qu’on appelle une transposition. C’est ni plus ni moins qu’un changement de tonalité. Il vous faudra décaler toutes les notes.

Pourquoi est-ce si important de maîtriser cette notion ? Dans quels cas cela pourra-t-il vous servir ?

  • Si vous accompagnez un chanteur, une chanteuse.

Il se peut que le morceau sorte de sa tessiture vocale, qu’il (ou elle) ne se sente pas à l’aise dans la tonalité d’origine. On vous demandera donc de monter ou de descendre d’un certain nombre de tons.

  • Si vous accompagnez quelqu’un avec un instrument qui ne joue pas en Do. Par exemple, avec une clarinette ou un saxophone en Si bémol.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas cette notion, quand l’instrumentiste joue un Do, on entend un Si bémol. Tout est alors décalé d’un Ton. Et encore, j’ai pris ici un exemple simple, mais le décalage peut être bien plus important suivant l’instrument.

Afin que tout le monde puisse jouer ensemble, dans la même tonalité perçue par le public, vous allez devoir transposer les partitions de chacun. Donc, tout le monde n’aura pas forcément la même tonalité à jouer sur sa partition.

  • Si vous avez un changement de tonalité dans un morceau. Il arrive qu’à la fin vous deviez tout monter d’un Ton ou d’un demi-Ton par exemple. Dans ce cas particulier, on ne parle plus de transposition, mais de modulation.

Pour plus d’informations sur les Tons et les demi-Tons, rendez-vous dans l’article sur les intervalles ici.

  • Si votre morceau est à jouer dans une tonalité compliquée, vous pouvez le transposer dans une tonalité plus simple.

Je vous conseille de ne surtout pas en abuser, parce qu’au piano chaque tonalité apportera un feeling différent à cause de l’emplacement des touches noires. C’est différent de la guitare, où vous devrez décaler d’un certain nombre de cases.

Évitez donc de jouer toujours dans les mêmes tonalités, sauf si vous êtes vraiment bloqué.

Comme je vous l’ai dit dans la vidéo “à bas la touche transpose” (lien ici), je vous déconseille d’utiliser cette fameuse touche du clavier. Allez voir pourquoi dans la vidéo.

Mais alors, comment faire ?

La tonalité

Tout d’abord, vous devez connaître votre tonalité de départ et votre tonalité d’arrivée. Sur ce site, je vous rabâche sans cesse de connaître la tonalité de ce que vous jouez. Vous en avez un besoin concret ici.

Nous verrons dans cet article comment transposer une grille d’accords, comment transposer des notes. Je vous montrerai aussi comment utiliser l’ordinateur pour faire cela plus ou moins automatiquement.

Prenons un exemple : vous jouez au piano en Do majeur avec un sax en Si b.

Vous avez 2 solutions :

  1. Le pianiste reste en Do, et il faudra donc changer la tonalité de la partition du sax. Comme ce dernier joue 1 Ton en dessous, il faudra tout monter d’un Ton.
  2. Le saxophoniste reste avec sa partition écrite en Do, et dans ce cas vous devrez tout baisser d’un demi-Ton, pour tout entendre en Si bémol.

Comment choisir ?

  • Le premier élément à prendre en compte est la tonalité entendue. Je trouve que certains titres sonnent bizarrement quand on les entend dans une autre tonalité.
  • La difficulté. Si vous changez de tonalité pour vous retrouver avec énormément d’altérations, cela risque de vous gêner si vous n’en avez pas l’habitude. Vous retrouvez par exemple en Fa# majeur n’est pas forcément simple, que ce soit au piano ou au sax.

Trouvez donc un compromis.

Si vous avez vraiment des problèmes techniques, vous pouvez aussi vous orienter vers une troisième tonalité. Vous transposerez ainsi les 2 partitions.

Voici les règles pour les changements de tonalités :

  • une tonalité majeure reste majeure,
  • de même une tonalité mineure reste mineure,
  • vous utiliserez les altérations de la nouvelle tonalité.

Ainsi, si vous avez une tonalité de départ de Do majeur et que vous montez d’un Ton, vous vous retrouvez en Ré majeur. Vous passez donc de 0 altération à 2 dièses à la clé (fa et do).

Il vous faudra maintenant changer les notes et les décaler.

Changer les notes

En cours de musique, pour éviter de devoir tout réécrire, on faisait un changement de clé. Comme il existe 7 clés, chacune donnant un nom différent à une note écrite, on en trouve toujours une qui convient.

Par exemple, pour qu’un Do écrit en clé de sol devienne un , il fallait mettre une clé d’Ut 3e.

Mais procéder ainsi vous oblige à lire couramment les 7 clés. On va donc s’en passer, et tout réécrire en clé de sol et de fa.

Maintenant que vous connaissez vos tonalités de départ et d’arrivée, il vous faudra tout transformer selon le tableau suivant :

Voici comment cela fonctionne.

Nous voulons passer de Do à Ré, c’est-à-dire qu’on ajoute un ton. Vous utiliserez donc la première et la troisième ligne du tableau. Le Ré devient un Mi, le Mi devient un Fa#, etc…

Vous verrez que les altérations correspondent à celles de la tonalité de destination. Par exemple, le Mi devient Fa#, et justement le Fa# est dans la tonalité de Ré majeur.

Par contre, méfiez-vous des altérations accidentelles. Ce sont celles qui ne figurent pas à la clé au départ. Vous pourrez les vérifier grâce au tableau.

Vous voulez le garder pour vous et l’utiliser quand vous voulez ?

Facile ! Il vous suffit de le télécharger ici, c’est cadeau.

Transposer les accords

Bien sûr, les accords doivent aussi subir la transposition.

Bonne nouvelle : cela ne sera pas plus compliqué que les notes. Vous devez savoir que :

  • un accord majeur reste majeur,
  • un accord mineur reste mineur,
  • etc. pour tous les types d’accords.

Vous pouvez donc réutiliser le tableau sans problème !

Devez-vous tout faire à la main, même à notre époque ?

Transposer une grille d’accords va assez vite, soit avec le tableau, soit tout seul si vous avez l’habitude.

Par contre, transposer des partitions entières est une opération très lourde.

Mais j’ai une bonne nouvelle pour vous ! J’en ai même deux…

La première, c’est qu’il existe des logiciels pour le faire.

La deuxième, c’est qu’en plus il y en a au moins un de gratuit.

Il s’agit de MuseScore (lien ici).

Bien entendu, si vous utilisez des logiciels MAO plus complets, comme Cubase par exemple, vous y trouverez aussi ces fonctionnalités.

Sibélius et Dorico sont aussi des éditeurs de partitions réputés.

Revenons à MuseScore. Je vais vous en montrer le principe en vous faisant une petite démo.

Pour ce faire, je vais utiliser la petite mélodie très simple que nous avions harmonisée dans une précédente vidéo.

Tout d’abord, vous devez entrer la mélodie dans le logiciel. Soit vous le faites en écrivant les notes grâce à la souris, soit vous branchez un instrument MIDI et vous jouez sur votre clavier en enregistrant dans le logiciel. Ce n’est pas l’objet de cet article, passons plutôt à la transposition.

Nous avions trouvé les accords suivants : Do Sol / Fa Do.

Pour l’exercice, imaginons que l’on veuille ajouter 3 Tons.

Étape 1 : trouver la nouvelle tonalité.

Nous étions en Do majeur. D’après mon tableau, si on ajoute 3 Tons, on a le choix entre Fa# majeur et Solb majeur (c’est l’enharmonie).

Par habitude, j’ai plutôt tendance à partir en Fa# majeur, mais libre à vous si vous préférez penser en Solb majeur.

Étape 2 : transposer les accords.

Toujours en utilisant le tableau, transposons les 3 accords. Comme nous avons choisi une tonalité à dièses (Fa# majeur), prenez des accords diésés et non à bémol.

Do -> Fa #

Sol -> Do # (plutôt que Ré b)

Fa -> Si

Ça y est, vous avez déjà votre grille !

Étape 3 : transposer les notes de la mélodie.

Faisons-le avec MuseScore, vous le verrez sur la vidéo à partir de 8’39.

Normalement, vous avez tout ce qu’il vous faut pour transposer vos partitions.

Pour finir, je vais juste vous donner une dernière indication, histoire d’être le plus complet possible.

Pendant un morceau, ou une de vos compositions, vous pouvez changer directement de tonalité en passant de l’une à l’autre. Mais il existe une façon plus fine d’y arriver.

Il s’agit d’utiliser un accord commun aux 2 tonalités. On appelle cela un accord pivot. Si vous voulez passer de Do majeur à Ré majeur, vous pouvez par exemple utiliser l’accord de Sol entre les 2.

Ce qui donne : Do – Sol – Ré

La transition se fera ainsi tout en douceur.

Voilà, je vous souhaite de bonnes transpositions, rapides et faciles !

Partager
2

Commentaires

  1. HOUSSAY René  janvier 20, 2019

    Merci Ludo pour ces explications riches ce n’est pas simple de comprendre les mécanismes de la transposition et ton cours renvoie au solfège incontournable.
    Je pratique le piano avec un prof qui me cadre vers le respect des notes sur les partitions avec les doigtés les plus rationnels et la mémorisation des doigts;
    Pour ma part je dispose (selon ma prof) d’une oreille absolue me permettant de transposer spontanément à l’oreille des mélodies de chansons de variétés dans d’autre tonalité que la musique originale; je me fais plaisir mais j’avoue que ce pianotage sur fond d’improvisation à ses limites…même si le résultat est sympa
    Tu m’as donné envie d’approfondir tout cela et de mettre de vraie notes sur mes transpositions et arrangements intuitifs.
    Encore Bravo et mes encouragements .
    René

    répondre
    • Ludomus  janvier 20, 2019

      Bonjour,
      Merci beaucoup pour ce commentaire très complet !
      Je suis d’accord. Les premières improvisations peuvent très bien être réalisées en pianotant, en se faisant plaisir. C’est d’ailleurs une approche que je conseille, car elle permet de de se faire plaisir, tout en débloquant quelques barrières psychologiques, comme par exemple la peur de jouer des fausses notes, alors que tout le monde en fait !
      Mais ensuite, pour approfondir tout cela, il faut quand même théoriser et passer par le solfège. Grâce à ces notions, on peut aller bien plus loin dans les improvisations et l’interprétation.
      Merci pour toutes ces remarques pertinentes et à bientôt !

      répondre

Ajouter un commentaire


Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion