Les fous du piano

Comment muscler vos doigts au piano ?

Partager

Version vidéo de l’article :

“Joue plus fort ! Encore plus fort ! PLUS FORT !!!”

Pour jouer avec nuances et expressivité, il faut savoir jouer avec douceur, mais aussi jouer forte.

Forte est terme italien qui signifie fortement. Sérieux, sans déconner ? Si si, je vous assure.

Puis au moment de mettre la gomme, vous vous rendez compte que vous manquez de force. Jouer plus fort, c’est bien beau, mais c’est comme on demandait à un coureur déjà à fond d’aller encore plus vite.

Et là, autant appeler un chat un chat : il faut du biscoto !

Parce qu’il s’agit de ça. Et même si dans mon jeune temps pas mal de monde se moquait de mes prouesses sportives, au piano il faut des muscles dans les doigts…

Et ceci dit en passant, jouer piano (c’est à dire avec douceur) demande aussi d’avoir bien travaillé votre articulation.

Du muscle donc, quitte à faire rire certains…

Et pour y arriver, pas de secret : il faut passer par la musculation des doigts.

Je vais donc vous donner ici des exercices dans ce sens pour devenir un vrai Schwarzenegger des mimines.

EXERCICE 1

Tout d’abord, puisqu’il s’agit de musculature, on peut utiliser un accessoire de musculation. Les guitaristes en ont un, et nous pourrons nous en servir aussi.

Il s’agit de cet accessoire :

Cela porte des noms différents suivant les marques : grip, poignée d’entraînement ou même muscleur de main ou de doigts.

Il y a un bouton pour chaque doigt, monté sur ressort.

Mais vous verrez dans la notice qu’il y a d’autres exercices que simplement appuyer dessus. On peut changer de position pour varier les exercices.

J’avoue que ce n’est pas quelque chose que j’utilise souvent, mais c’est franchement utile et on peut l’emporter partout. Ça fait partie de mes résolutions !

Il vous suffit de cliquer sur les liens ci-dessus si cela vous intéresse.

EXERCICE 2

Je n’ai pas beaucoup utilisé l’accessoire précédent, par contre j’ai expérimenté l’astuce suivante de très nombreuses fois.

Je travaillais mes morceaux et mes exercices techniques avec la pédale de sourdine enclenchée. Bien entendu, je parle ici de jeu sur un piano acoustique.

Vous enfoncez la pédale du milieu, celle qui place un feutre entre les marteaux et les cordes. L’effet est bien entendu de jouer en sourdine. Mais baisse de volume et la sensation du “toucher” sur le feutre vous donneront envie de jouer plus fort.

Pour vous en rendre compte, tentez l’expérience, et relâchez la pédale. Vous verrez que vous aurez l’impression de vous être fait pousser des ailes sur les doigts.

EXERCICE 3

Ce n’est pas un exercice à proprement parler, mais prenez l’habitude d’articuler quand vous travaillez.

Je le dis et je le répète encore : ne collez pas vos doigts sur le clavier, surtout quand vous travaillez !

Vous devez en avoir conscience constamment, et les progrès techniques viendront, c’est absolument certain.

Pour délier vos doigts, il existe des livres qui contiennent des exercices spéciaux. Il s’agit du Déliateur et du Hanon. Ces 2 livres sont extrêmement connus des pianistes classiques et pourront vous être utiles si vous êtes motivés.

Vous avez aussi mes 71 exercices sur un seul accord, qui ont le mérite de pouvoir être recasés dans votre musique. Vous les trouverez en cliquant ici.

EXERCICE 4

Pour cet exercice, vous n’avez pas besoin de votre piano.

Il s’agit de taper avec vos doigts sur une surface plate, comme une table par exemple.

Tapez avec tous vos doigts, avec vos 2 mains, en montant et en descendant. Et tant qu’on y est, vous allez être attentif à la synchronisation des mains. Vous devriez en effet vous rendre compte si vos doigts ne touchent pas la table en même temps.

Marquez un peu plus fort le 1er et le 5e doigt. Cela devrait vous aider.

Quand vous avez fait cet exercice, vous pouvez maintenant carrément simuler de jouer vos morceaux ou vos exercices techniques sur la table. Et ça, vous pouvez le faire partout !

Et rappelez-vous bien : levez vos doigts au maximum !

EXERCICE 5

Quand j’étais enfant ou ado), une personne m’a un jour dit qu’un pianiste virtuose savait casser un morceau de sucre rien qu’en tapant dessus avec ses doigts.

Étant à l’époque très, voire trop, fier de moi, j’avais répondu que oui, c’était tout-à-fait possible, et même évident.

La vérité est que je n’en avais strictement jamais entendu parler de ma vie, même si finalement cela semble vrai.

Du coup, je me suis précipité chez moi pour prendre un morceau de sucre. Je me suis en mis position du pianiste, c’est-à-dire les poignets placés correctement, et j’ai appuyé mon index dessus.

Résultat : le sucre intact. Et encore, c’était avec mon doigt le plus fort.

Du coup, j’ai levé ma main pour prendre de l’élan et cogner sur ce fichu sucre.

J’ai réussi à en détacher un petit morceau, et je me suis dit : “Ouaouuuuu ! tu as réussi ! Tu es un bon pianiste !” Quand je vous disais que j’étais fier pour rien…

J’avoue ne pas avoir retenté l’expérience depuis. Je vous en parle ici pour l’anecdote, et si vous voulez essayer, rien ne vous en empêche !

Voilà, vous avez de quoi muscler vos doigts.

Ne soyez pas trop dur avec vous-même. Si vous avez des problèmes de musculation, rien que le fait de travailler régulièrement votre articulation à travers vos morceaux et vos exercices techniques, vous musclera à la longue.

Prenez donc l’habitude d’articuler au maximum quand vous travaillez, relevez bien vos doigts après avoir appuyé sur vos touches.

Cela passe aussi par un travail lent et régulier.

Mais il est certain aussi que cela ne viendra pas tout seul. Tout dépendra de votre motivation.

Et souvenez-vous que meilleure sera votre technique, plus vous aurez une palette étendue de nuances et de maîtrise de votre clavier. C’est finalement votre musicalité qui gagnera.

Bon courage !

Partager
2

Comments

  1. daniel  septembre 30, 2019

    Bonjour,
    Excellent,c’est vrai que j’ai tendance à ne pas lever les doigts,pourtant dans tes cours, tu en parles souvent,à moi de travailler en musclant mes doigts!!
    Merci Ludo.

    reply
    • Ludomus  septembre 30, 2019

      Bonjour,
      Effectivement, c’est important, surtout pendant la phase d’apprentissage du morceau.
      C’est le secret pour gagner en vélocité et avoir un jeu net.
      À bientôt et bon courage !

      reply

Add a Comment


Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion