Les fous du piano

Comment déchiffrer une partition ou une grille efficacement ? Les réflexes indispensables…

Partager

Version vidéo de l’article :

Super ! Vous allez apprendre un nouveau morceau.

Vous vous êtes procuré la partition, qu’elle soit classique ou autre, ou bien une simple grille d’accords.

Vous commencez le déchiffrage, et là les ennuis commencent… L’apprentissage est long et vous aimeriez être plus efficace.

Et c’est bien normal !

Si vous partez directement à l’assaut à 2 mains et à tempo final, vous vous casserez les dents.

Vous devez suivre une méthode bien précise pour organiser votre apprentissage.

Voici ces étapes. Vous vous rendrez compte qu’avant même de jouer la première note, vous DEVEZ effectuer une petite analyse de votre partition.

C’est parti !

1) Regardez la mesure

Si votre mesure est en 4/4 ou en 9/8, il est évident que cela va complètement changer votre approche.

Vous devez savoir si votre mesure est binaire ou ternaire. Lors du déchiffrage de notes, vous pourrez ainsi compter correctement (par 2 ou par 3). Je rappelle que compter tout haut est très important pour les placements (je vous explique pourquoi dans la vidéo ici).

Vérifiez également s’il y a des changements de mesures au cours du morceau. Identifiez-les clairement, c’est important.

2) Regardez l’armure et recherchez la tonalité

L’armure est le nombre de dièses ou de bémols à la clés. Ils définissent la tonalité du morceau.

Je ne le dirai jamais assez : vous DEVEZ connaître la tonalité de ce que vous jouez.

Pour un nombre de dièses et de bémols donnés, vous avez le choix entre une tonalité majeure ou mineure. Très souvent, c’est le dernier accord du morceau qui vous l’indique.

Par exemple, s’il y a 2 dièses (fa et do), vous êtes soit en Ré majeur, soit en Si mineur. Regardez en fin de morceau si l’accord final est un Ré (D) ou un Si m (Bm). Si vous êtes dans le cas où le dernier accord n’est ni l’un ni l’autre (pas de chance), identifiez les altérations accidentelles pour voir si elles correspondent à un des modes mineurs ou non.

De toute façon, des sonorités mineures s’entendent très facilement avec l’habitude.

Pour plus d’info sur les tonalités, rendez-vous dans mon cours téléchargeable gratuitement, en remplissant le formulaire ci-contre.

Retrouver la tonalité est très important, car ainsi vous saurez repérer quelques éléments théoriques comme le degré sur lequel vous êtes. Ce sera plus facile de comprendre l’architecture du morceau.

Et si vous comprenez mieux, vous déchiffrerez mieux, et retiendrez mieux, c’est certain !

Profitez-en pour regarder s’il n’y a pas de modulation. Une modulation, je vous le rappelle, est un changement de tonalité pendant le morceau. Vous allez les repérer grâce aux changements d’altérations.

Analysez-les, et retrouvez les nouvelles tonalités utilisées.

3) Regardez le tempo

Soit il est indiqué de façon numérique, du type noire = 60, soit avec des termes italiens.

Cela donnera une idée de la vitesse à atteindre, et du chemin à parcourir pour y arriver.

4) Regardez s’il y a des reprises, des codas

C’est très important pour jouer les parties dans le bon ordre (évidemment).

On pourrait se dire que ce n’est pas très important dans l’étape de déchiffrage, mais vous devez avoir conscience de l’ordre des parties, ne serait-ce que pour bien travailler les enchaînements et ne pas être surpris.

5) Cherchez la voix qui donne la mélodie

Bien souvent, c’est la main droite qui donne la mélodie. Mais ce n’est pas toujours le cas, faites attention.

Ce sera certainement la main que vous retiendrez le plus facilement.

L’autre main sera en général plus rythmique. Elle sera votre section rythmique.

Lors du déchiffrage, respectez bien les durées, en étant bien régulier, et vous pourrez caler plus facilement votre mélodie dessus.

C’est un peu contre-intuitif. On a tendance à jouer la mélodie que l’on connaît et à caser dessus la rythmique donnée par l’autre main, mais je trouve que cela entraîne souvent des problèmes de régularité et de placements.

Concentrez-vous bien sur cette rythmique !

Vous constatez que jusqu’à présent, nous n’avons joué strictement aucune note !

Mais votre déchiffrage se fera d’une façon plus efficace en ayant déjà pris connaissance des points précédents.
Maintenant, ça y est, vous pouvez enfin jouer, mais…

6) Définissez votre plan de travail

Découpez votre morceau pour définir des parties à travailler indépendamment. Ne jouez pas tout d’une traite !

Vous n’allez évidemment pas découper en plein milieu d’une mélodie. Faites-le au niveau d’une reprise ou d’une modulation par exemple.

7) Ne commencez pas à vitesse finale

Ne foncez pas tête baissée. Même si votre morceau est facile, soignez votre technique et la mise en place à vitesse lente, très lente même. Au moins 2 fois plus lentement que le tempo final.

8) Jouez mains séparées en respectant les doigtés

Jouez mains séparées est extrêmement important.

Répétez plusieurs fois chaque main seule. Respectez bien ce qui est écrit. En général, les doigtés sont corrects, mais ils peuvent de temps-en-temps être améliorés.

S’il n’y en a pas, doigtez votre partition vous-même. Pour cela, allez voir l’article spécialement consacré en cliquant ici.

Une fois que vous maîtrisez le jeu mains séparées, commencez à assembler, et pas avant !

9) Regardez absolument toutes les nuances

Afin d’être le plus musical possible, et aussi de respecter les intentions du compositeur, identifiez les nuances.

Ne les jouez qu’à partir du moment où vous maîtriserez les notes, les rythmes et la technique.
N’hésitez pas à les exagérer au début, il vaut mieux trop de nuances que pas assez.

Vous avez maintenant tous les éléments pour déchiffrer une partition écrite à la note près de façon efficace.

Mais qu’en est-il des grilles d’accords que vous trouvez sur Internet ?
Il existe une multitude de sites dans lesquels vous trouverez une page de paroles, avec les accords écrits au-dessus. Cela se trouve beaucoup sur les sites de guitare.

En général, ces accords sont écrits à l’endroit où ils tombent par rapport aux paroles.

Or le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas très précis. C’est même assez paradoxal, parce que l’harmonie donne la structure rigoureuse du morceau, et les paroles viennent se caler dessus.

Ce type de partition, si on peut vraiment les appeler comme cela, peut vous être utile si vous chantez en vous accompagnant en jouant les accords. Mais cela impose que votre oreille soit assez développée pour bien les placer rythmiquement, aux bons endroits.

Pour ne pas avoir ces problèmes rythmiques, vous devez donc réécrire ces accords dans une grille précise, avec les barres de mesure indiquées clairement.

Pour ce faire, il n’y a pas 50 solutions.

  1. Soit vous recherchez une version bien écrite sur le web.
  2. Soit vous retrouvez leur place d’oreille. Voici comment faire :
  • vous écoutez attentivement la chanson originale,
  • vous repérez quelle est la mesure (2, 3, 4… temps, binaire ou ternaire),
  • vous comptez tout haut pour vous retrouver dans la mesure,
  • vous repérez et notez chaque changement d’accords en les plaçant avec des barres de mesure. Comme ceci par exemple : C Am / F / G / C

Inconvénient : il faut avoir une oreille assez exercée pour y arriver. J’ai d’ailleurs tourné une vidéo là-dessus, cliquez ici pour la visionner.

Si maintenant vous souhaitez aussi jouer la mélodie en plus des accords :

  • soit vous la retrouvez d’oreille en vous aidant de ces accords, car les notes de l’accords se retrouvent souvent dans la mélodie,
  • soit vous cherchez une partition plus complète avec une portée et les accords clairement écrits dessus.

Voilà, vous savez maintenant par quoi commencer pour déchiffrer un nouveau titre.

Surtout, ne laissez pas tomber les étapes d’analyse, elles sont très importantes. Cela apportera un cadre pour faciliter l’apprentissage en tant que tel.

Viendra ensuite le temps du travail technique.

Bon courage.
© Tous droits réservés https://lesfousdupiano.fr/

Articles connexes :


Partager
2

Commentaires

  1. Yasmine ZOUNGRANA  février 6, 2019

    Bonsoir et merci pour tout. j’ai bcp apprécié votre site car j’ai trouvé ce que je cherche pour améliorer mon jeu au piano. vos conseils me sont vraiment très utiles.

    répondre
    • Ludomus  février 6, 2019

      Bonjour,
      Je suis ravi que ces cours vous soient utiles. J’espère que grâce à eux, vous pourrez progresser.
      À très bientôt !

      répondre

Ajouter un commentaire


Propulsé par WishList Member - Logiciel d'adhésion